Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Il était un soir , il était pourkoi pas???!..

Il est certains soir, ou, pourquoi pas, certains matins... des rencontres se font.et la vie, change de" forme" , on murit!

Imprévisibles, inattendues, tout vascille, et le tournant s'amorce! "ON NE REVIT JAMAIS, SES 18 ANS....et, c'est plutot bien! je crois.

certains, apellent cela le destin, ou le hasard..moi je ne crois pas , au hasard, quant au destin,  je n'ai aucune capacité, d'argumenter sur ce "mot"!

Et pourtant, c'est vrai, ques tout ce qui se "vit" ces jours ci, bloquent ma vie, comme pour bcp , c'est clair, mais cela, m'a pourtant apporté, un certaine façon positive, d'analyser, mon quotidien et ma façon de réagir par moments! pourquoi  nepas vivre, ce que malgré ses moments "tourmentes", j'ai croisé, positivement!

MERCI TITI!..... tu n'as pas toujours raison, et c'est vrai, que tu as qd meme , une façon cartésienne, ou tu as rarement tort!  je vais arreter là sur toi, "la tete gonflerait"  .....

je regarde cette place, mon "endroit sacré, depuis mon enfance....ce PARIS, village ou, tant de vies , s'y créent, avec leur part de reves, et de vrais! j'espère, que rien ne sera "cassé"!

je ne fais aucune littérature... au JT de 20hres, une prof, face à la caméra, ose dire, j'ai peur....

celui ou celle, qui est trop sur de lui, "se casse la gueule", à tous les coups, justement qd, il ne s'y attend pas!

le monde bouge, les éléments aussi... un tournant est amorcé, mais, mars 68, est loin , les barricades et les reactions de vrai désespoir, et de violences gratuites sont là!! ok.... un homme est dans le coma...et, il faut que cette crise "s'arrete" c'est vrai pour tout le monde..

il était un soir, un film boulevard de l'opéra, un film qui me guide, il a encore son succès, je crois.. "Z", ressemble à ce déclic , qui m'a ft comprendre, à 18 ans , certains cotés plausibles dans notre vie..

 l'amour "fausse donne" ne vaut rien, quant à l'amitié interréssée non+  les faux boulots nous tuent!

alors j'ai décidé , je vis "vrai" , et ne monte rarement trop haut... le mot, "marge de sécurité", reste important!  je vis, je ris, je pleure , je compte, j'ai pêur, j'ai "confiance", bref.... j'espère à la solution, de cet hiver, ou toutes les miseres sont là.. memes, celles du temps, de ZOLA!

LA GRANDE JAJA! qui grandit, encore surement........  chut "secret"

Les commentaires sont fermés.