Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

famille

  • CES HIVERS DE MON ENFANCE REELLE OCCASION D' APPRENDRE à COMMUNIQUER EN PLEINE CONFIANCE

    je me souviens encore, de mes journées d'hiver, lorsque j'étais enfant.

    Nous n'avions pas encore la télévision..Nous aimions découvrir, les jeux ou jouets, que nous avions reçus, pour Noël..le froid,imposait de rester, au chaud, la plupart du temps.souvent, comme mes frères, je m'installais, devant la cheminée.amercredi(001)feudecheminéeanimé.gif

    La flambée parsemait une belle senteur de bois grillé, vers 16 heures, Nous nous réunissions, pour savourer un très bon "goûter", Petits et Grands se délectaient! Nous allumions la lumière, pour continuer à jouer..bojanvier(06).jpg

    Je passais pas mal de temps, à jouer avec mes Poupées, j'aimais leur confier les petits , mais "importants" secrets! Je suis certaine, que les hivers de ma petite enfance, étaient, plus chaleureux, que certains d'aujourd'hui...Ou le temps se "passe" très différemment!...Les livres et les jeux de société, remplaçaient, les longues heures de télévision, ou aucun membre de la famille, ne se parlent...Très (trop) vite *, chacun vit avec une certaine distance.

    alolchatgif(06).gif

    Ma sœur et moi, en fin de journée, très souvent, avions cette chance, d'aider ma Mère dans ses préparatifs de repas, c'est là, toute la différence. Non seulement , nous apprenions des recettes , agréables à proposer aujourd'hui...mais nous pouvions sereines, nous confier, parler, en toute détente, et confiance, entre Nous, et poser les questions à notre Mère, qui répondait fière et ravie!

    bojanvier(05).jpg

    J'adorais, ces fins de journées d'hiver, la préparation des repas, se terminaient, souvent par des éclats de rires, dans une très bonne ambiance! les Parents prenaient, notre place, auprès de la dernière flambée. J'aimais à la tombée du jour, monter dans ma chambre, pour retrouver mes peluches, à qui je me confiais! C'était une vraie période d'insouciance..L'Enfance, a besoin de cette insouciance, pour "grandir", tranquille, imaginer, sans trop d'influences, comme aujourd'hui, ou..les "Idées" indirectement sont, très souvent, "trop vite et mal imposées"..

    belles-images-chats(01).jpg

    Je ne suis pas contre le "modernisme"  d'aujourd'hui, télévision, ordinateurs, ont ouvert d'autres "portes", et de nombreuses possibilités de découvrir, et de communiquer...Cependant, à mon humble avis, il serait nécessaire, de gérer le temps différemment. Les Enfants, sont souvent repliés dans leur "petit monde virtuel", qu'ils ont su fabriquer...Et les séries assez violentes, à mon goût pour beaucoup...offrent pas mal de repères faussés...Il devient très difficile, entre Parents et Enfants de se retrouver, pour recadrer, les problèmes du quotidien. A trop avoir pris une certaine distance, et unefaçon de communiquer...Cela n'est guère facile, d'oser, se "confier", en toute simplicité...

    abientôt.gif

    La Grande Jaja....Prendre le Temps pour savourer, et maîtriser l'instant, au fil des années, en Toute Complicité!

  • L'éphanie une Belle TRADITION qui se perpétue AU FIL DU TEMPS...

    Dans l'imaginaire chrétien, la galette des rois fait référence aux trois rois mages qui, guidés par une étoile, se sont rendus à Bethléem, pour se recueillir devant la crèche où serait né Jésus, offrant à l'enfant de précieux présents. Mais on apprend vite, en se penchant sur la question, que l’épiphanie (ou son équivalent) était déjà fêtée bien avant l'avènement de la religion chrétienne.

    Il faut remonter au XIIIe ou au XIVe siècle pour retrouver les premières traces du partage d'une galette lors de l'Epiphanie. Une galette, coupée en autant de portions que de convives plus une : la "part du pauvre", c'est-à-dire destinée au premier nécessiteux qui se présentait. On parle d'abord d'un gâteau doré et de forme ronde, une description qui peut rappeler le soleil et donc le culte des Saturnales, également lié au solstice, d'hiver comme d'été. Pendant ces festivités de 7 jours, les excès étaient permis et il était d'usage d'offrir des gâteaux à son entourage. Une tradition qui, au Moyen-Age, est devenue celle du "gâteau des rois". Pour certains, l'appellation viendrait de la redevance qu'il fallait verser à son seigneur à la même époque. Redevance généralement accompagnée elle-même d'un gâteau!

    épiphanie(08).png

    Aujourd'hui, le weekend , pour beaucoup d'Entre Nous, se passera , en Famille, ou...entre ami(e)s!

    Cette tradition, traverse les ans... et souvent termine agréablement, les fêtes de début d'année...C'est l'occasion de défaire, Sapins Crèches et autres illuminations... Les journées reprennent, une couleur de saison.!

    épiphanie(07).jpg

    la Saison d'hiver, va continuer à colorer nos journées agréablement, malgré les matinées et journées très fraîches, actuellement, les prochains congés et weekend, vont permettre de pratiquer, les jeux de "glisses", et offrent, pour les amateurs de "neige"..des séjours en montagnes, la pratique de skis, luges, patins à glaces, ces loisirs, seront une très belle évasion!

     

    avant(03).Jpg

    La Grande Jaja..."Bonne épiphanie"...@ bientôt ...

    épiphanie(023).gif

  • QUATRE SAISONS POUR UNE VIE Par Garance Landry, invitée de La Grande Jaja

    4saisonsbéa.gif

     

     Le cycle de la vie est basé sur celui de Dame Nature.

    La semence d'amour, plantée dans le "jardin de peau", commence à croître, lentement, bien au chaud.

    La graine devient fleur, au fil des mois et des heures, pour éclore un matin... Et c'est le premier jour.

    Tiens, voilà le printemps ! C'est fête pour son retour.

    Le cycle s'installe, sans faire de bruit.

    Petit homme grandit, et apprend vite les règles du jeu de la vie... Un jour il pleure, le lendemain sourit... C'est la loi du destin... chacun y est soumis.

    S'en vient l'adolescence et ses premiers émois... les désirs inavoués qui le portent... vers quoi ?

    L'Amour, ce grand mystère, se dévoile soudain... ses yeux deviennent rieurs et prennent la couleur du bonheur.

    Les matins sont joyeux pour tous les amoureux !

     

    diamcoeur.gif

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais l'horloge de la vie continue de tourner... quelques années passent, et s'installe la maturité, au cœur de l'été.

    L'adulte s'est assagi... C'est un "Monsieur" sérieux, qui a bien réussi. Il est bien installé... Confort, famille... "Tout va très bien, Merci !"

    Quelques orages parfois déchirent son ciel... "Envie ou jalousies" alternent heureusement avec les éclaircies.

    Ses efforts ont payés... son travail lui suffit. Il aime sa compagne... le soleil de sa vie.

    maturitébéa.jpg

    Le temps lentement passe, doucement ralentit. Ses enfants à leurs tours s'en vont vers d'autres nids...

    Dehors, les feuilles d'arbres prennent de jolies couleurs... C'est l'automne qui s'installe, rythmant maintenant ses heures...

    Au visage, quelques rides soulignent les années... d'expériences positives et de chagrins cachés.

     

    Ses pas se font plus lourds, le dos un peu voûté... Il continue néanmoins d'avancer...

    La main de sa compagne dans le sienne serrée, il lutte contre l'hiver... la pluie, le vent glacé... en rajoutant une bûche dans la cheminée.

    Soudain, la sonnerie du téléphone le fait sursauter. A l'autre bout du combiné, la voix de son fils vient lui annoncer une heureuse nouvelle qui le remplit de joie : il vient d'être grand-père, pour la première fois.

     

    tendressenfantbéa.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Il regarde sa femme, doucement, lui sourit... Dehors, l'hiver règne... cependant, pas pour lui !

    De nouveau, le printemps se profile... C'est le miracle de la vie qui recommence... Le cycle éternel des saisons de l'existence

     

     

    Garance Landry... Atelier d'Ecriture 2014

    Merci à La Grande Jaja pour sa gentillesse et la pertinence de ses conseils