Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

femme

  • ELLE S'APPELAIT "SAGAN"........JE L'AI DÉCOUVERTE GRÂCE à "BONJOUR TRISTESSE"....

     

    Françoise Quoirez, plus connue sous le pseudonyme de Françoise Sagan, est une femme de lettres française, née le  à Cajarc (Lot) et morte le  à Équemauville (Calvados).

    Elle devient célèbre dès son premier roman, Bonjour tristesse, publié en 1954, alors qu'elle n'a que dix-huit ans. Elle est connue pour la « petite musique » de ses récits romantiques mettant en scène une bourgeoisie riche et désabusée, mais aussi pour défrayer régulièrement la chronique mondaine et judiciaire. Qualifiée de « charmant petit monstre » par François Mauriac, elle écrit également des biographies, des pièces de théâtre, des chansons, et collabore à l'écriture de scénarios et de dialogues de films.

    Origines et enfance

    Françoise Marie Anne Quoirez naît le  à Cajarc, dans le Lot, où vit sa famille maternelle, les Laubard, propriétaires terriens. Sa mère, Marie Laubard (1903-1989), est l'épouse de Pierre Quoirez (1900-1978), issu d'une famille d'industriels du nord de la France. Ingénieur IDN (École centrale de Lille, promotion 1921), il dirige la société des fours Rousseau, à Argenteuil.

    Françoise est la quatrième enfant du couple. Sa sœur Suzanne est née le 6 janvier 1924, son frère Jacques le 20 août 1927. Un autre frère, Maurice, est mort en bas âge. Après la perte de cet enfant, la naissance d'une petite fille apparaît aux Quoirez comme un cadeau du ciel. Ils passent à Françoise tous ses caprices ; sa sœur dit à ce sujet : « Elle était une enfant pourrie-gâtée. Toute sa vie, elle a joui d'une totale impunité. » Tristan Savin écrit : « Adulte, gâtée par le succès, elle restera un Petit Poucet androgyne, qui sème des trous de cigarettes partout sur son passage. »

    Françoise Sagan est surnommée « Kiki ». Son enfance se partage entre Paris et le Lot. Durant l'Occupation, la famille vit à Lyon et passe week-ends et vacances à Saint-Marcellin, dans l'Isère, où Pierre Quoirez dirige l'antenne de la Compagnie générale d'électricité.

    Françoise Sagan dit être restée marquée toute sa vie par un film d'actualité sur les camps de concentration qu'elle voit quand elle a dix ans, en 1945, au cinéma Éden de Saint-Marcellin : « Mes parents étaient vaguement antisémites avant la guerre, dit-elle, puis, pendant la guerre ils ont caché des Juifs. C'était normal puisque c'était épouvantable. Après, ils sont redevenus vaguement antisémites, alors que, pendant la guerre, ils ont failli tous nous faire tuer, les enfants et eux-mêmes, pour cacher des gens qu'ils estimaient. »

    Après la guerre, la famille retrouve l'appartement du 167, boulevard Malesherbes, à Paris. La scolarité de Françoise Sagan est mouvementée. Elle entre en 6e au cours Louise-de-Bettignies. Elle est renvoyée trois mois avant la fin de l'année scolaire : « J'étais assez infernale. Finalement, j'ai été mise à la porte. J'avais pendu un buste de Molière par le cou, avec une ficelle, à une porte, parce que nous avions eu un cours particulièrement ennuyeux sur lui. Et puis, jouant au ballon, j'ai flanqué une gifle à quelqu'un, je ne sais plus. »

    Elle est ensuite renvoyée du Couvent des Oiseaux pour « manque de spiritualité ». Elle fait un passage « épouvantable et fulgurant » au Sacré-Cœur-de-Bois-Fleuri, à La Tronche, près de Grenoble. Elle fait un trimestre à La Clarté, une école catholique de Villard-de-Lans, où elle laisse un « très bon souvenir ».

    À côté de cette scolarité chaotique, elle lit énormément : Les Nourritures terrestres de Gide à 13 ans, L'Homme révolté de Camus à 15 ans, Les Illuminations de Rimbaud à 16 ans, MussetRousseauLe Sabbat de Maurice Sachs, tout Cocteau, les poèmes de ShakespeareProustBenjamin ConstantNietzscheFaulknerColettePrévertStendhal, la Série noireFlaubertHemingwayFitzgerald, un peu Malraux, et Sartre, avec qui elle deviendra amie plus tard.

    De retour à Paris, elle entre au cours Hattemer. Elle s'y lie d'amitié avec Florence Malraux, fille d'André et de Clara Malraux. En 1951, elle n'obtient sa première partie de baccalauréat qu'à la session de rattrapage. Le scénario se reproduit l'année suivante : elle doit passer l'été 1952 dans une « boîte à bac », l'institut Maintenon, et n'obtient sa deuxième partie de baccalauréat qu'en septembre. Elle s'inscrit à la Sorbonne. Jacques, son frère, l'entraîne dans les boîtes de nuit et les clubs de jazz de Saint-Germain-des-Prés. Elle y côtoie la jeunesse parisienne bourgeoise, fait la fête et boit de l'alcool.....

    « Vous savez, à cette époque, les filles se mariaient, point final ! Si je n'avais pu écrire, j'aurais voulu être médecin… en fait, je n'aurais jamais eu le courage de faire ces études, ni rien d'autre que d'écrire... » explique-t-elle en 1991 au jeune journaliste Jean-Luc Delblat qui deviendra l'un de ses confidents....

    LA GRANDE JAJA! "Merci Madame"           Françoise Sagan, écrivain, évolution , femme,mode, société,

  • COMPORTEMENTALEMENT ADULTES?!

    centrevil.jpget nous revoilà "repartis" pour une semaine, à "responsabilités" ...les actus de ce weelabyrinthe.jpg,

    pour la plupart d'entre elles.. n'ayant pas toutes,  ete positives! loin de là!

     entre...., les déclarations de Notre PAPE ,  plus que "contreversées" par tous et toutes... , les personnes ont ete profondément choquées,  par cette déclaration, concernant l'utilisation... du preservatif, ..  considérée, par cet homme... comme"dangereuse"....,  le PRESERVATIF.... serait "pour LUI" un "danger"? son utilité et son efficacité. ont ete remise en cause, par ce PAPE  , cette proclamation a choqué beaucoup d'entre nous issus de toutes "cultures"

    NOUS..... , croyants ou athées en sommes devenus perplexes sur sa façon d'analyser certaines évidences... ! toutes les catégories ethniques ont réagi et, remettent en cause , "son avis"!.... , il me semble... que chaque etre "mature" se doit, de se prendre en charge,..... ce Ponte à l'art de se mettre en porte à faux...  face à la société et ce...à l'échelle mondiale....?!...QUELLE INEPTIE ET MALADRESSE, SURTOUT EN PLEIN WEE, CONSACRE A LA LUTTE CONTRE LE SIDA!

    les manif diverses du wee  (sociales et économiques .. civiques), n'ont pas vraiment  encore .....abouti, dans notre "sens"... pour  ce lundi,  etre à meme d' adopter un coté positif, et confiants  face, au quotidien pour "l'avenir".,..qui se dessine.. 

    et HELAS, un drame "familial" du moins semble t-il.... un évènement, donc relevant du domaine social,  de "société", s'est produit... plus que triste, et consternant,cela nous a tous attristé et interpellé, : une fillette "victime d'un divorce mal géré",  semble t'il,... restait "introuvable, encore hier soir  ! des parents quand, l'amour les sépare, ont parfois des gestes irrationnels, incontrolés  envers leur devoir , à "maitriser" , face...à leurs enfants, et leur équilibre affectif !!!!

    en 2009 , les enfants deviennent -ils, des "otages" de  parents, déchirés, et devenus incappables de supporter.. la décision rendue, par la JUSTICE.....! Cette petite fille,  ce  dimanche soir, n'aura pas dormi,  pas dans "sa" chambre, et sera absente de son école surement ce lundi.....  excusez moi!  à ce jour  ELLE, ne "peut "comprendre" ce qui lui arrive.....mais d'ici quelques années,  n'aura t'elle pas des troubles, découlant de ce regrettable et "horrible"  "évènement"?!! ...de douleur humaine extreme et de geste "dur" à comprendre...!!!

    ce wee etait consacré à la défense du SIDA! les dons ont eté , malgré la crise, plus importants qu'en 2008! .....!

    la violence a encore frappé en pleine ville, ados  en mal d'occupations , ont essayé de "s'affirmer"mais,  en violences incontrolées et, en  semant la terreur dans leur centre ville! no comment.... , à recaler si possible!

    la météo , elle a su etre positive , les loisirs ont ete "favorisés les jonquilles pointent leur fleurs au jaunesi doux....  ce matin, nous reprennons le chemin du travail avec, par contre, une chute de températures et quelques averses.. mais les beaux jours sont "là"....

     depuis ce wee, nous sommes au tout début du printemps...."ALORS"... essayons d'espérer, et le plus  postivement...

    "il le faut"!

    LA GRANDE JAJA!    .................."BON LUNDI"....merci.jpg A CHACUN SES OPINIONS MAIS.. CHACUN SES DIFFERENCES!oie.jpg

  • MESSIEURS HIER, AVEZ PENSE A "FETER"....

    diner aux chandelles.jpgnous voilà lundi..... après un wee agréable, pour la plupart des régions, ou ..hummm.jpg

    ce 8 mars était consacrée "LA JOURNEE DE LA FEMME"!  (fete nouvelle c'est "vrai") mais si agréable non?!

    fete commerciale , me direz vous , c'est vrai,! ....mais aussi une  journée, ou les femmes, ont été pour beaucoup j'espère,... gatées par des bouquets, un petit cadeau, un bon repas entre amies....ou en amoureux! ou un wee "voyage" inattendu, mais si "bienvenu"!.... a ete l'imprévu attendu!

    un jour, qui permet aussi, à chacune d'entre Nous, du moins j'espère... de faire le point sur leur quotidien, leurs droits , et acquis et... possibles  et,  applicables en faite.. , leurs espoirs, leurs "ambitions", et l'amélioration au niveau mondial, de la condition de vie des femmes!..." ou là il y a, pour bcp..... "du chemin  encore à parcourir"

    un dimanche  tranquille , ou le petit déj.... "en principe", est servi au lit.... par : l'Amour de notre vie, les enfants ou... pour les célibataires, ou "femmes libérées", une journée farniente, avec tous les  loisirs à la clé, sans obligation aucune!

    Alors messieurs , combien  d'entre Vous, en ce 8 mars...  se sont consacrés, pour l'élue de votre coeur.... à ne pas omettre de lui accorder, un dimanche de "vrai bonheur", sans faire aucune erreur!!!!!

    combien d'entre vous, se sont consacrés.. à gérer toute "cette" journée, les repas, les petits RIENS, qui  justement  font :"TOUT"!

    LA GRANDE JAJA!....................bon lundirose.jpgsym.jpg