Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lectures

  • IL Y A AU MOIS DE JUILLET...

    bourganeuf.jpg

    Depuis les feux de l'aube aux fleurs du crépuscule,
    Le soleil verse à flots ses torrides rayons;
    On voit pencher la fleur et jaunir les sillons
    Voici les jours poudreux de l'âpre canicule.

    Le chant des nids a fait place au chant des grillons;
    Un fluide énervant autour de nous circule;
    La nature, qui vit dans chaque animalcule,
    Fait frissonner d'émoi tout ce que nous voyons.

    Mais quand le boeuf qui broute à l'ombre des grands chênes
    Se tourne haletant vers les sources prochaines;
    Quel est donc, dites-vous, ce groupe échevelé.
    Qui frappe les échos de ses chansons rieuses?

    Hélas! C'est la saison des vacances joyeuses...
    Comme il est loin de nous ce beau temps envolé!

    Honoré Fréchette

    LA GRANDE JAJA!............" un poème, qui "passait" par làchtode.jpgbzz.jpg