Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

souvenirs d'enfance

  • Ma Campagne... par Garance Landry, invitée de La Grande Jaja

    -Les_foins.jpgMon enfance s'est déroulée dans un joli petit village de campagne, comme il n'en existe plus guère. Les habitants y vivaient tranquillement, au rythme des saisons. Les travaux agricoles, l'été, se faisaient parfois dans la précipitation... quand l'orage se profilait, lorsque les foins n'étaient pas tout à fait rentrés. 

    Toutes les familles s'entraidaient.... et après le labeur, surveillaient nos jeux turbulents de fin de journée. Autour de nous, l'été, la nature vibrait. La petite source, pas encore polluée par les nitrates et les engrais industriels rafraîchissait nos pieds poussiéreux... et désaltérait nos bouches assoiffées par les courses sans fin.

     

    fillette perchée.jpgJe souris en repensant à la gamine qui, ne voulant pas se "dégonfler", avait maladroitement tenté de grimper sur les branches, pourtant pas très hautes, d'un arbre bien planté. Quand elle s'y assit enfin, la fierté d'avoir relevé le défi lancé par ses cousins lui donna l'impression naïve... d'avoir conquis l'Himalaya ! Puis elle commit l'erreur de se pencher pour regarder la terre, et fut prise d'un vertige panique qui la tétanisa. Le grand-père, attentif, posa la petite échelle contre le tronc... et récupéra la fillette, vexée par les rires moqueurs des cousins.

    J'avais à peine huit ans ! J'en ai 49 aujourd'hui... et je regrette ce temps d'avant-hier, pas si lointain... où certaines valeurs avaient encore un sens. les anciens les transmettaient aux plus jeunes... comme étaient offerts certains bijoux précieux dans les familles nobles... de générations en générations.

     

    On ne passait pas forcément beaucoup de temps chez ses voisins, travail oblige... mais personne n'était laissé pour compte. La solidarité existait. Ceux qui avaient une voiture faisaient les courses, les jours de marché, des vieillards ou des personnes momentanément en difficultés.

    Là, j'ai appris le respect dû à l'autre tout autant qu'à moi-même, le sens de l'effort et du travail bien fait, sans précipitation aucune. La vie s'écoulait au rythme des saisons, avec un amour pour cette terre, aujourd'hui si maltraitée... ses colères se font, hélas, de plus en plus violentes et meurtrières...

     

    solidarité.jpgSans être une "nostalgique" du passé, je pense qu'il serait grand temps de "rectifier le tir"... en remettant à l'honneur ces valeurs élémentaires. Notre société, abonnée à la vitesse et à l'indifférence des grandes cités, y gagnerait. 

     

    Garance Landry, Invitée de La Grande Jaja...  Atelier d'écriture 2015

  • SOURIRE SÉPIA par GARANCE LANDRY, invitée de "La Grande JAJA"

    villagesépia béa.JPGC'est un joli village

    Tout au fond d'une vallée, 

    Un tout petit village

    Par les arbres caché.

     

    Le temps qui, d’ordinaire,

    Est toujours trop pressé

    S'est offert une pause

    A l'horloge du clocher.

     

    billegamin.jpg

    Les gamins jouent aux billes

    Désirant la plus belle,

    Pendant qu'au loin, les filles

    Préfèrent la marelle. 

     

     

     

    Les adultes surveillent

    Leurs jeux sans s'en mêler,

    Le bonheur ensoleille

    Les yeux des plus âgés.

     

    villagesépia2.jpgSi un jour, vous passez

    Par ce petit village

    Vous y ressentirez

    Mes bonheurs d'enfant sage...

     

     

    Un petit cœur gravé

    dans l'écorce d'un chêne,

    Témoignage muet

    De mon premier "Je t'Aime !"

     

    COEURGRAV2B2A.jpg

     

    Garance Landry

    Atelier d'Ecriture, Juillet 2014

     

    Merci à "La Grande Jaja" de me permettre d'écrire régulièrement

    sur sa page.